SEYCHELLES >L’économie

L’économie.

L’économie des Seychelles n’est pas seulement basée sur le tourisme

L’agriculture, l’élevage de Gambas, la pêche artisanale et industrielle, les brasseries de boissons alcoolisées et de jus de fruits ainsi que l’ensemble de l’artisanat d’art sont la source principale des Seychelles. Mais le tourisme contribue à 24% au PIB. Cela devrait augmenter durant la décennie avenir avec un programme de développement dans le tourisme haut de gamme. Le produit financier du luxe étant privilégié au produit financier de masse.
Les Seychelles accueillent actuellement  200 000 voyageurs principalement sur son groupe d’îles granitiques avec un impact négligeable sur l’environnement. Si 100 000 personnes supplémentaires seraient la limite supportable pour le groupe d’îles granitiques, il serait en revanche, parfaitement possible d’accueillir 100 ou 200 000 touristes supplémentaires dans les 4 autres groupes d’îles coralliennes sans aucun impact environnemental. Bien que cela soit envisageable, la politique ne va pas dans ce sens. Le gouvernement Seychellois  mise tout sur le développement du tourisme de luxe qui assurerai la préservation de l’ensemble des sites tout en évitant de devoir développer l’ensemble des infrastructures nécessaires aux tourisme de masse.  

Les croisières en Catamaran, un atout du tourisme écologique

La construction et le fonctionnement d’hôtels, de villas et des infrastructures commerciales nécessaires aux réceptions de voyageurs sont polluants.  L’autre solution pour le développement du tourisme écologique est le développement des croisières en bateaux de petites et moyennes dimensions propulsé à la voile. Les bateaux recevant les touristes sont fabriqués dans d’autres pays, sont autonomes pour la fabrication de l’eau douce et de l’électricité et ne polluent pas lors des déplacements.   

l'argent de Seychelles