SEYCHELLES > Le groupe des Amirantes

Le groupe des Amirantes des Seychelles

L’archipel des Amirantes est au contraire "des îles granitiques telles Mahé, Praslin et La Digue, un groupe de bancs, d’atolls et d'îles coralliennes. Positionnées sur une crête sous marine large de 40 km et longue de 170km avec une profondeur moyenne comprisse entre 30 et 150 m, elles font parties des groupes d’îles extérieures. Du banc de sable de Lady Denison dans le Nord à l’île Desnoeufs au Sud ont trouvent un total de 11 îles dont 5 habitées. Totalisant presque 10 km², la population totale reste inférieure à 120 individus, dont la moitié résident à Desroches, l’île hôtel.

Situé au Sud Ouest du plateau granitique, seul 64 km 119 mn séparent l’île d’African Bank des Amirantes au Cap Ternay de Mahé. Cela en fait donc le deuxième groupe d’îles extérieures aux granitiques le plus proche après le groupe des Australes constituées de Platte et Coëtivy.

Leurs découvertes officielles date du deuxième voyage de Vasco de Gama en 1502. A l’écart du secteur touristique, les Amirantes ne sont fréquentés que par une poignée de visiteurs aventureux ou privilégiés.

Du Nord au Sud, ont trouve dans l’ordre:

Lady Denison,

est un banc de sable submergé, affleurant la surface de 14 m dans sa partie la plus élevée. C’est un lieu de mouillage possible lors de certaines parties de pêche.

African Bank,

n’est pas à proprement parler une île corallienne. C’est une île granitique méconnaissable, malmenée et érodée par le vent et la mer. Sont sous bassement granitique se compose de 2 résurgences rocheuses en ses deux extrémités Nord et Sud. L’îlot du Nord d’African Bank fait 113m x 211m. L’îlot du Sud est quand à lui submergé lors de la marée haute. Entre les deux et tout autour ont trouve un pseudo lagon, ouvert et sans barrière de corail s’étendant sur 27km² d’une profondeur comprise entre 2 et 9 m. Colonisé par une vie riche et sauvage avec des fonds marins magnifiques se sont pour beaucoup de plongeurs les plus beaux fonds observables à si faible proximité de l’archipel granitique. La cote Est d’African Bank est caractérisée par un tombant exposé aux courant descendant rapidement à 300m alors que la cote Ouest n’excède pas les 20 m sur une très large zone. Au Sud Ouest, un autre haut fond de 5km² par 8 m de profondeur attire également certains poissons. African Bank est inhabité. Avec sa végétation quasi inexistante elle est sans intérêt touristique. Mais c’est un lieu exceptionnel pour les plongeurs et pêcheurs qui ont le privilège de pouvoir y séjourner à la belle saison en catamaran sur mouillage forain.

Rémire

Rémire, Eagle Island sur carte marine, avec ses 0,3 km² et sa piste d’atterrissage carrossée sur 400m était l’ancienne escapade du président France Albert René. L’île vient de se voir munir d’un petit lodge d’une capacité de 8 clients pour répondre à la demande croissante de plongeurs et pêcheurs en quête de lieux mythiques. Sa végétation et ses arbres d’île corallienne abritent les traditionnels oiseaux marins des Seychelles que côtoient quelques tortues et rares animaux.

Arros

L’île est séparée dans son Sud, de l’atoll de Saint-Joseph par un canal étroit et profond (58m). C’est une véritable île corallienne de 1,5 km² recouverte de majestueux palmiers, cocotier et Filao bordant sa plage de sable blanc. L'île privée, ex-propriété de Liliane Bettencourt l’Oréal, dispose d'une villa/hôtel peu fréquenté. C’est aujourd’hui la fondation Save our Seas qui l’a acquise pour 60 millions de dollars et qui devrait en collaboration avec le ministère de l’environnement Seychellois lui faire acquérir un statut de réserve avec l’atoll de Saint Joseph.

Saint Joseph Atoll

Le très singulier atoll de Saint Joseph, 7 km x 4,5 km, à une superficie de 23km² légèrement ovalisé avec seulement 1,4 km² de terres émergées. Le lagon variant de 2m à 6m est quand à lui, entièrement cerclé par le récif frangeant. Entre la marée basse et la marée haute c’est près d’un tiers de l’eau qui est renouvelée. Saint Joseph, surplombe le bord oriental du plateau des Amirantes qui s’élève telle un mur vertigineux de 1000m dans cette partie de l’océan Indien. A seulement 2 km à l'est de son récif, le fond plonge à 800 m. Cette situation très particulière explique le voisinage de poissons pélagiques monstrueux avec cette pouponnière de poissons de récifs juvéniles.

Bertaut

Bertaut est une minuscule caye de sable où l’on peu à peine marcher mais entouré par un immense récif corallien de 7 km x 3 km qui couvre une superficie de 20 km² très bon pour la pêche mais qui est malheureusement battu inlassablement par les vagues qui viennent se briser lourdement sur sa barrière de corail. C’est un lieu délicat d’accès et qui réserve donc de bien belles surprises.

Desroches

La plus grande île des Amirantes se retrouve en vérité, à coté du plateau des Amirantes, en haut d’une montagne dont les fondations plongent à 1400m dans les abysses. Avec son hôtel, son centre de plongée, de pêche et ses 60 personnes, Desroches fait figure de mégapole des Amirantes et de destination prestigieuse pour le tourisme subaquatique. La capacité d’accueil est de 40 personnes en villa individuelle 5*. L’île de Desroches fait 5 km de long par 2 km de large. Son lagon est l’un des plus beaux des Seychelles. La pêche et la plongée y sont organisées par le centre et l’infrastructure propre à l’île Desroches.

Poivre

L’atoll de Poivre est constitué d’un lagon contenant en sont centre, 3 îles : Poivre au Nord de 1 km², l’île Florentin au centre de 0,025 km² et de l’ÎIe du Sud, 1,3 km². Ces îles coralliennes de toutes beautés baignent dans une eau cristalline et peu profonde entourées de flats idylliques pour la pratique de la pêche à la mouche. Avec ses 16 km² de coraux, poissons et tortues, l’atoll de Poivre possède le deuxième plus grand lagon des Amirantes après celui de Saint Joseph. Il est l’un des plus extraordinaires lieux de pêche au monde pour la mouche. Une immense pataugeoire qui permet de se perdre et de traquer Bonefish, Permits, Carangues, Bec de canne et bien d’autres poissons durant des journées entières sans jamais croiser personne.

Mais attention ! Si vous choisissez de passer une semaine de pêche à la mouche sur le somptueux atoll de Poivre, pensez qu’il vous sera difficile de pêcher ailleurs dans le monde sans être déçu.

L’atoll de Poivre est avec l’atoll de Platte l’une de nos destinations préférée. Car en plus de la pêche à la mouches et au Popper praticables dans les flattes, le catamaran nous permet, grâce à sa plateforme, de pratiquer la pêche à la mouche du Sailfish du Mahi-mahi ou même de faire remonter des Bourgeois du fond avec de très bons résultats tout autour de l’atoll. Le drop zone étant à quelques encablures, doublé par une pression de pêche quasi inexistante, la quantité de poisson affamé, rend le pêcheur exotique euphorique. La pêche au Jig y est également d’un rendement déconcertant.

Étoile, Boudeuse, et Marie Louise

Etoile et Boudeuse sont des cayes circulaire et inhabitée de 4,6 m d’altitude et de 2 km². Une Caye (Cay / Keys en Anglais) se forme par l’action combinées, de la marée, du vent et par l’accumulation d’excréments d’oiseaux marins appelé guano. La première caye, Etoile est donc une petite colline de sable blanc, pourvue d’une légère végétation avec un pourtour aquatique corallien relativement riche. Lors de descente dans le Sud, à la bonne saison, Etoile sert de halte. Boudeuse est la plus occidentale. Sont atterrissage en bateau est plus délicat car cette caye à pour fondation un vieux plateau de grés qui rend sont abordage beaucoup plus délicat qu’Etoile. C’est le chevalier de Roslan qui leurs donna leurs noms en 1771. L’Etoile et la Boudeuse étant deux frégates de la marine royale Française affrétées pour l’exploration. La Boudeuse fut le premier bateau Français à effectuer un tour du monde entre 1766 et 1969 avec le navigateur Louis Antoine de Bougainville.

Marie Louise est une caye en longueur. 1 km x 600m. C’est également le chevalier de Roslan qui baptisa cette île du Sud des Amirantes en lui donnant le nom de son propre bateau. Depuis le début du 20ème siècle, Marie Louise est habitée et exploitée. En 1905 les 86 personnes qui y vivaient exportaient le guano qui servait de fertilisant grâce à ses composés nitré. Puis ce fut le coprah, le poisson séché et aujourd’hui après une tentative de transformation en destination touristique, la quinzaine de personne vivant encore sur Marie Louise de l’agriculture et de la pêche, soutiennent l’île voisine Desnoeufs dans la collecte d’œufs de Sternes.

Marie Louise est recouverte de cocotier dans sa première moitié et de Filao dans le Sud Est. Un très joli récif de corail sur la cote Est peu être visité lorsque la mer est calme. Mais le seul mouillage sûr se trouve devant le village à l’Ouest.

Île Desnoeufs

L’île Desnoeufs, ferme l’archipel des Amirantes aux Sud. L'île forme un quart de disque. Une cote rectiligne remontant du Sud au Nord, une autre cote rectiligne partant à angle droit du Nord vers l’Est. Et les deux extrémités ; Sud Ouest et Nord Est ; se rejoignent en arc de cercle. C’est le long de cette cote que l’on trouve une lagune corallienne séparée par un récif, qui protège l’île de la houle du Sud Est. La population d’oiseau marin y est si importante qu’elle interdit toute tentative d’approche aérienne. L’atterrissage depuis un bateau y est également délicat.

Visitez nos pages :
Spots de plongée   Croisière safari pêche   Croisière exploration